L'Andalousie est la patrie du flamenco. Le flamenco est à la fois la danse de la séduction et des émotions. Les regards sont envoûtants...


L'Andalousie est la patrie du flamenco.
Le flamenco est à la fois la danse de la séduction et des émotions. L'expression de la souffrance et de la joie. Danse expressive par excellence, le flamenco met en jeu toutes les parties du corps, de la pointe de pieds jusqu'aux yeux. Les regards sont envoûtants, les mouvements énergiques et grâcieux.






Plusieurs vestiges maures se trouvent dans l'est de l'Andalousie, puisque c'était le dernier territoire des Maures avant qu'ils soient expulsés d'Espagne en 1492. Les bâtiments mauresques les plus fameux d'Andalousie sont l'Alhambra à Grenade, la Mosquée-Cathédrale de Cordoue, la Torre del Oro et la Giralda à Séville, et le Gibralfaro à Malaga.
Le palais de l'Alhambra est à mes yeux une création des plus magnifiques, un monument prestigieux.
Malgré les dégâts causés par les restaurations maladroites et l'érosion, la Cour des Lions prend sa place comme l'une des créations les plus singulières et émouvantes de l'humanité.



Le charme particulier des pueblos blancos, taches blanches suspendues dans les montagnes arides de l'Andalousie. En ces terres, pas besoin de s'armer de guides détaillés ni de planifier un programme de visites : on n'ira pas dans un pueblo en particulier pour visiter tel palacio ou telle cathédrale. On manquerait l'essentiel. Ici, il faut s'immerger dans la grâce, errer de plazas en calles, où chaque pierre murmure mille et une histoires...



De l’arabe الأندل, al-Andalûs, donné par les Arabes au sud de la péninsule ibérique qu’ils contrôlaient. Certains pensent que ce terme vient de bandalus, les « vandales » qui ont occupé la région, d’autres y voient une origine berbère (langue tamazight), anna « rivière », lus « terre ». On donne aussi comme origine le germain land « terre », lus « de chance ».